Qu’est-ce que l’agilité dans les projets ?

De par le contexte actuel et le besoin accru d’adaptation, on parle beaucoup d’agilité. Mais que veut dire ce terme ? Qu’est-ce que l’agilité dans les projets ? 

Pour cela revenons à la principale problématique des projets et comment elle a été traitée avant l’apparition des méthodes agiles. Voyons comment ces méthodes agiles sont apparues pour tenter de palier certains défis liés à la réalisation des projets. 

A partir de là, qu’est-ce-que l’agilité et comment pouvons nous rendre nos projets plus agiles ?

Une difficulté : réaliser des projets qui correspondent aux besoins

Lorsque l’on débute un projet beaucoup de possibilités s’offrent à nous pour le mener à bien. Il est nécessaire de faire des choix importants dans la manière dont on va le mener. 

Mais au moment où l’on doit faire ces choix, nous avons que très peu d’informations car nous commençons juste le projet. La prise de décision éclairée est donc difficile.  

Avec une méthodologie de projet classique, nous établissons, au début du projet et pour son intégralité, l’ensemble des objectifs ainsi que les bases principales de la stratégie de réalisation. 

Introduire des modifications par la suite est de plus en plus compliqué et coûteux. En effet, au fil de la réalisation du projet, il devient nécessaire de refaire certains éléments déjà réalisés pour prendre en compte les modifications. 

Pour éviter de réaliser des projets coûteux qui ne répondent finalement pas aux objectifs initiaux une des solutions trouvée est de progresser par étapes dans la définition du projet pour limiter les dépenses associées à celui-ci. De cette manière on peut réorienter le projet si on s’aperçoit qu’il ne correspond plus aux objectifs ou l’annuler avant d’avoir engagé trop de dépenses. 

C’est ce que le concept du « Front End Loading » formalise notamment pour les projets de constructions. 

Cette démarche permet de limiter les risques de réaliser un projet inapproprié mais ne facilite pas forcement les modifications en cours de projet. 

L’apparition des méthodes itératives et agiles

Les méthodes itératives

Pour améliorer le constat précédent, une des solutions est de réaliser plusieurs projets plus petits. Il est aussi possible de scinder le projet en morceaux réalisables indépendamment.

De cette manière on commence à réaliser un petit morceau et on ajoute les suivants par la suite. Cela correspond aux méthodes itératives et incrémentales.

Ainsi, il est possible de ne réaliser qu’une partie du projet. On conserve aussi la possibilité de remplacer certaines parties du projet avant qu’elles ne soient débutées. 

Un Manifeste pour le développement plus efficace de logiciel

Avec l’apparition des projets informatiques, il devient plus facilement possible de modifier le produit. C’est le cas même une fois que des éléments ont été livrés. Des développeurs ont voulu pousser plus loin ce type de méthodologie dans le but de délivrer des produits plus rapidement et correspondant mieux aux besoins des utilisateurs. 

Ils ont créé le Manifeste Agile en 2001 définissant 12 principes à mettre en œuvre pour développer des logiciels efficacement et de manière à maximiser leur valeur pour l’utilisateur.

Ces principes sont associés à 4 valeurs qui sont de : 

Valoriser : 

  • Les individus et leurs interactions, de préférence aux processus et aux outils,
  • Des solutions opérationnelles, de préférence à une documentation exhaustive,
  • La collaboration avec les clients, de préférence aux négociations contractuelles,
  • La réponse au changement, de préférence au respect d’un plan.

A travers ce manifeste, le but est de privilégier l’adaptation, l’auto-organisation de l’équipe, et le résultat opérationnel. 

De ce manifeste, différentes méthodes sont apparues. Celles-ci structurent la mise en œuvre opérationnelle des concepts du manifeste agile. Ces méthodes sont initialement dédiées au développement de projets informatiques. 

Des méthodes agiles qui s’ouvrent à l’ensemble des secteurs

Dernièrement avec l’essor de cette philosophie, le champ d’application des méthodes Agiles s’élargie. Les méthodes s’adaptent pour ne plus être applicable uniquement aux projets informatiques. C’est notamment le cas de l’une des plus connues la méthode SCRUM. Celle-ci a mis à jour son guide en 2020 pour faire en sorte qu’elle soit applicable à tous les domaines.

Les méthodologies et standards traditionnels intègrent cette orientation et évoluent en ce sens. La prochaine version du PMBOK prévue en 2021 doit intégrer de manière beaucoup plus large l’aspect agile. La méthode Prince 2 possède aussi une version agile : Prince 2 agile

Qu’est-ce que l’agilité dans les projets ? 

Suite à cette mise en contexte, revenons au cœur de notre sujet : Qu’est-ce que l’agilité dans les projets ? 

Pour cela prenons la définition d’agile dans le dictionnaire (Le Robert) :  

  1. Qui a de la facilité et de la rapidité dans l’exécution de ses mouvements.
  2. AU FIGURÉ Prompt dans les opérations intellectuelles.

Comment cela peut-il s’appliquer à un projet ? 

De notre point de vue l’agilité dans la réalisation d’un projet se traduit par : 

  • Chercher l’efficience dans la réalisation du projet,
  • S’adapter facilement et rapidement aux changements et aux évolutions nécessaires,
  • Être prompt dans les résolutions des obstacles qui se présentent.

Comment mettre de l’agilité dans les projets ?

A partir de cela comment faire pour gagner en agilité dans la réalisation de nos projets ? 

Adopter une méthode agile pour l’ensemble du projet

C’est la solution évidente, cependant elle n’est pas forcement simple à mettre en œuvre. Cela demande des changements importants dans les méthodes de travail, les esprits et la manière de contractualiser avec les clients et sous-traitants. 

Il est aussi nécessaire de trouver la méthode adaptée. En fonction du type de projet mené et de l’organisation déjà existante de nombreux choix sont possibles. 

Réaliser une partie du projet avec une méthode agile : une méthodologie hybride

Une possibilité intermédiaire est d’utiliser une méthodologie agile durant la réalisation traditionnelle d’un projet. Le plus pertinent est de suivre la méthodologie agile sur une ou des parties demandant une réactivité importante. Le reste du projet étant mené de manière traditionnelle. 

Intégrer les valeurs et principes du Manifeste Agile

L’intégration des valeurs et principes du manifeste agile répond bien entendu à l’objectif d’efficience et d’adaptation aux changements. La mise en œuvre demandera une réflexion plus importante, puisqu’on reste ici sur des concepts généraux qu’il est nécessaire de traduire en actions. Cette méthode permettra de s’adapter plus facilement à vos projets et aux méthodes déjà présentes dans l’entreprise. Contrairement aux méthodologies agiles qui ont une mise en œuvre concrète et documentée.

Rendre son organisation plus agile

Vous n’êtes pas prêts à vous engager sur une méthodologie agile qui impliquerait des changements significatifs dans votre structure ? Il vous est toujours possible de trouver des solutions qui vous sont propres.

Vous pouvez pour améliorer l’efficience de votre projet et votre réactivité face aux imprévus, vous appuyer sur les méthodologies traditionnelles. Cela se fait avec une application plus poussée de certaines méthodes telles que :

En fonction de vos responsabilités cela peut s’appliquer à votre organisation personnelle, celle de votre équipe projet ou de votre entreprise. 

Vous souhaitez plus d’idées pour gagner en agilité de cette manière ? N’hésitez pas à nous contacter ou prendre un rendez-vous pour en savoir plus. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *